Très très très à l'est ... j'ai pris des photos

Photos et impressions d'une expatriation en Chine

14 novembre 2007

Ce qu'on dit les journaux chinois sur l'incident du Carrefour de Chongqing

Les journaux chinois ont rapporté principalement deux points pour expliquer ce drame:
- la hausse des prix des produits alimentaires, ou l'inflation en général
- le responsabilité de Carrefour qui n'a certainement pas respecté les normes de sécurité

Je trouve cette analyse un peu superficielle. Je ne remets pas en cause une la responsabilité de Carrefour et de ses employés au moment du drame. Peut-être que tout n'a pas été fait au moment de l'ouverture du magasin pour réguler cette foule qui devait être bien visible à l'extérieur du magasin.

La presse chinoise ne va en général pas très loin dans ces analyses. Elle ne risque pas d'éveiller le sens critique de ses lecteurs:

Car bien sur les prix augmentent en Chine, comme partout dans le reste du monde, mais le journal n'explique pas pourquoi: les chinois, du moins certains s'enrichissent, et consomment bien plus qu'il y a 10 ans. Puis le journal pourrait se poser la question: pourquoi les gens commandent toujours trois fois trop de nourriture au restaurant, alors qu'une partie de la population ne peut pas s'alimenter correctement.
Et enfin, n'importe quelle augmentation de prix, ou campagne promotionnelle, ne peut pas expliquer que les gens se bousculent et s'écrasent pour gagner quelques yuan. En France, la presse se demanderait comment font nos voisins étrangers. Mais je ne vois pas la télévision chinoise montrer des supermarchés japonais ou tous les clients marchent de façon ordonnée. De toute façon le contexte n'est pas le même. Aujourd'hui peut-être des gens meurent car ils se bousculent, mais 30 ans plus tôt, ils se sauvaient peut-être à se bousculer ainsi. La dure histoire chinoise a surement renforcé cette mentalité "moi d'abord".

Le journaliste de l'article ne va pas aussi très loin dans ces critiques de Carrefour. Pourtant beaucoup de questions se posent:
Le supermarché est il aux normes ?
Si, oui, les normes de sécurité chinoises des grands magasins sont elles suffisantes.
Si non, pourquoi ce supermarché est il en activité ?
N'a t'il pas été inspecté par les services d'hygiène et sécurité de la province ?
Est un manquement de ces services ? Ou l'ouverture du magasin a t'elle été réaliséé à l'aide de pots de vins?

Posté par liyifu à 11:39 - Société - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Vous dites dans votre billet précédent que les comportements de la foule chinose sont souvent accompagnés de bousculades.
    Ne faut-il pas voir aussi un écueil de la mentalité chinoise ?
    Au lieu de vouloir impliquer Carrefour qui aurait dû, selon nos raisonnements français, reconstruire son magasin aux normes pour une promotion sur un bidon d'huile qui lui a apporté une affluence sans doute exceptionnelle et imprévisible, est-ce que la faiblesse du niveau de vie, est-ce que le frénésie du consommateur chinois ne sont pas à mettre en question ?
    Quant à cette question : pourquoi les gens commandent toujours trois fois trop de nourriture au restaurant, alors qu'une partie de la population ne peut pas s'alimenter correctement ?" : celui qui commande trop au restaurant n'enlève rien à celui qui ne peut s'alimenter correctement. Les deux choses coexistent, mais sont sans lien direct.
    Pourquoi certains chinois s'enrichissent ? Parce que le Chine glisse doucement, très doucement, vers l'économie de marché, et que c'est, l'histoire le démontrant, le seul moyen d'enrichissement de masse. Il y a 30 ans, les chinois mourraient de faim et n'auraient pas eu de bousculade dans un supermarché...

    Posté par Z, 15 novembre 2007 à 11:50
  • Chinois radin

    C'est comme ça. Les Chinois sont prêts à faire les choses les plus ahurissantes pour économiser une petite somme. C'est pareil à Paris, où on peut voir au Géant Casino près des Olympiades quelqu'un sortir avec haut comme lui de papier H parce qu'il y a une promotion. Ma chère épouse, après avoir traversé toute l'Eurasie au prix de 16000 yuans (pour deux) serait prête à nous faire aller avec les bagages du terminal d'Air China à notre appartement en autobus plutôt qu'en taxi (3 yuans au lieu de 10). Une sorte d'attitude morale; rien à voir avec la misère ou l'inflation. L'accident de Chongqing est triste, mais c'est la version extrémiste de ça. Il y a des chances qu'un détail innocent d'aménagement, par exemple une porte un peu étroite au bout d'une allée large, soit responsable.

    Posté par ebolavir, 17 novembre 2007 à 11:14
  • LA PAUVRETE

    La pauvreté, c'est tout!
    Hors des grandes villes riches de la Côté, un salaire de 400 rmb c'est déja beaucoup pour un grand nombre des petites mains de la Chine (serveurs, serveuses, cuisiniers, ouvriers sur les chantiers de constructions, agents d'entretiens, etc.)

    Alors économiser 20 rmb sur 3 litres d'huile alimentaire ça représente beaucoup (5% du salaire mensuel). N'oublions pas que l'huile fait parti des produits de première nécessité.

    Dans cette affaire Carrefour est coupable d'avoir sousestimé la pauvreté. Chongqing est une ville qui jour après jour se gonfle de tous ces habitants expulsés de leurs terres appélées a être immergé par les eaux du barrage des Trois gorges. Et ces personnes pour la plupart viennent grossir le nombre des chomeurs de la plus peuplée des municipalités (32millions offciellement). La pauvreté messieurs, la pauvreté.

    Posté par g., 20 novembre 2007 à 04:27
  • I have been visiting various blogs for my term paper research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards

    Posté par Term Papers, 26 mars 2010 à 14:06

Poster un commentaire